Qui Sommes-Nous?

Lors du pèlerinage d’un groupe de handicapés du Liban à Lourdes en 1960, deux jeunes filles promettent de vivre l’expérience d’une fraternité réelle solidaires sous un même toit.

L’aventure prend naissance sous l’œil vigilant d’une mère incomparable : la vierge Marie.

Dès le premier jour, tout est placé sous le signe du partage, et cela continue jusqu’à maintenant.

Les handicapés deviennent plus nombreux, les bénévoles aussi, et les amis se pressent pour soutenir, aider et renforcer l’équipe. Les enfants arrivent, bousculant prévisions et programmes établis. Très vite, les enfants sourds réclament leur droit à la ‘reconnaissance’ à l’écoute et à la communication.

En 1963, s’ouvre la première classe spécialisée pour sourds, d’avant-garde à l’époque.

La maison de location sise à Sin-El-Fil, ne contient plus la vie débordante de cette famille qui grandit trop vite. Un appel est lancé, un véritable mouvement d’entraide permet à L’IRAP, Institut de Rééducation Audio Phonétique, de planter son enseigne sur la route principale de Bikfaya en octobre 1968.

Et l’aventure continue sous l’œil vigilant de la Providence qui se lève chaque jour avant le soleil. Les épreuves de toutes sortes, la guerre, le cumul des années, ouvrent plus grand le cœur des habitants de ce lieu car les amis sont là ; Ils sont la principale ressource, la force et la joie de la famille IRAP.

Mais plus que tout, cette ‘maison-école’ lutte pour rester fidèle à sa première inspiration, à son premier souffle : être et rester un havre de paix, un foyer chaleureux, un lieu où l’on s’aime au-delà des différences, une communauté de travail et de vie partagée.

Les enfants et les jeunes sourds baignent dans cette atmosphère. Ils respirent, sans le savoir, l’air que réclament leurs poumons, pour devenir demain des hommes et des femmes ayant les pieds sur terre et … le cœur sur la main.

Maintenant, chers amis qui avez cliqué ‘IRAP’, entrez chez nous, vous y verrez avec les yeux du cœur.

Janine et Souad