Une tradition : Le travail à l’honneur. Travailler pour vivre, Avec et pour la communauté.

Une initiative, dès 1960, de volontaires enthousiastes: Participer, par le don du temps et de l’effort au financement de l’œuvre naissante. Aider et soutenir les personnes handicapées à réaliser des travaux et des ventes.

C’est aussi un service dans la communauté naissante : les ateliers sont conçus comme des lieux d’accueil, des lieux de formation ainsi que des lieux d’entraide matérielle.

En 1968, les ateliers déménagent à Ain-Aar dans le Metn et se spécialisent dans les travaux manuels et d’artisanat.

Avec l’éclatement des conflits armés en 1975, les ateliers se diversifient encore et essayent de parer aux besoins les plus pressants de l’environnement humain le plus direct de l’IRAP : cas sociaux… personnes démunies… familles sans ressources… communautés en détresse… en 1978 les ateliers alimentaires : Pâtisserie et cuisine de spécialités libanaises font surface.

Les ateliers continuent à être spécialement conçus pour des personnes à besoins spéciaux qui ne peuvent pas s’insérer dans des structures professionnelles habituelles ou ordinaires. Ce sont des lieux de travail protégés. Ils ont commencé et grandi pour répondre à des appels de travail et soutenir le budget de l’IRAP.

La vente des produits assure un soutien à la vie de la communauté et au budget de prise en charge des enfants et des adolescents sourds de l’institut.